Redéfinir la valeur de vos hobbies : vers une nouvelle approche du CV

Nous avons tous un hobby qui nous passionne, qu’il s’agisse de cuisine, de photographie ou de sport. Mais rares sont ceux qui pensent à l’inclure dans leur CV. Pourtant, ce genre d’activité peut démontrer bien plus que de simples compétences techniques. En effet, un hobby peut révéler des traits de caractère essentiels pour le monde professionnel, comme la persévérance, la créativité ou encore la capacité à travailler en équipe.

Selon une étude du Ministère du Travail, environ 70% des employeurs consultent les hobbies et intérêts des candidats. Cela leur permet de mieux comprendre la personnalité du candidat et de déterminer si celui-ci s’intégrera bien au sein de leur équipe. Redéfinir la valeur de nos hobbies pourrait donc être une stratégie gagnante pour se démarquer sur le marché de l’emploi.

Comment transformer votre loisir en compétence professionnelle

Transformer un loisir en compétence professionnelle n’est pas aussi compliqué qu’on pourrait le croire. Voici quelques conseils pour y parvenir :

  1. Identifier les compétences transférables : Vous faites de la photographie ? Cela montre que vous avez l’œil pour les détails et une bonne coordination main-œil.
  2. Mettre en avant les résultats obtenus : Par exemple, si vous avez organisé des tournois de jeux vidéo, mentionnez le nombre de participants et le succès de l’événement.
  3. Relier le hobby à l’emploi visé : Si vous postulez pour un poste en marketing, mentionnez votre blog culinaire comme preuve de vos capacités rédactionnelles et de votre maîtrise des réseaux sociaux.

Aux États-Unis, selon FlexJobs, environ 30% des personnes ayant inclus leurs hobbies dans leur CV ont été rappelées par les recruteurs. C’est donc une stratégie à ne pas négliger.

Paroles d’experts : des success stories inspirantes

Plusieurs experts en recrutement recommandent vivement de valoriser les hobbies dans le processus de candidature. Par exemple, Marie, une coach en carrière avec plus de 10 ans d’expérience, affirme que “ces activités sont souvent le reflet de vos compétences cachées et de ce que vous pourriez apporter à une entreprise d’une manière unique”.

Certaines success stories illustrent parfaitement cette approche. Prenons l’exemple de Paul, passionné de jeux vidéo, qui a réussi à décrocher un poste de chef de projet grâce à ses compétences en gestion d’équipe et en résolution de problèmes. Ou encore Sophie, qui a transformé son amour pour la cuisine en un travail de rédactrice culinaire renommée sur un site influent.

En incluant ces anecdotes et exemples concrets, nous montrons qu’il est vraiment possible de transformer un hobby en atout professionnel. Il suffit de savoir comment le présenter.

Recommandation : Ce qu’il est essentiel de retenir, c’est de ne pas sous-estimer la puissance de vos hobbies. Ils peuvent faire la différence dans un monde du travail de plus en plus compétitif. L’inclusion de ces éléments dans votre CV pourrait bien être la clé pour décrocher le job de vos rêves.

Cependant, restez honnête et authentique. Les recruteurs peuvent sentir une exagération à des kilomètres. Optez donc pour des activités que vous pratiquez réellement et pour lesquelles vous pouvez démontrer des résultats tangibles.

En conclusion, vos hobbies cachent peut-être les compétences que les employeurs recherchent. Il ne vous reste qu’à les révéler.